Soirée littéraire du 27 janvier 2016

Le Cercle Européen vous convie à une soirée littéraire le mercredi 27 janvier à 19h45 à l’hôtel le Mathurin, 43 rue des Mathurins, dans le 8ème.

Nos invités d’honneur seront Philippe Grimbert et Isabelle Stibbe.Ils  présenteront respectivement « Rudik,l’autre Noureev » (Plon) et « Les Maîtres du Printemps » (Serge Safran Edieur).

Prix  : 20 € (comprenant vins et amuse-bouche); Le règlement se fait sur place.

Nous mettrons quelques livres en vente pour une courte séance de dédicaces.

Nous vous prions de bien vouloir confirmer votre présence par retour de courriel à : administration@cercle-europeen.eu

Heureuse Année !

Plus d’information sur les auteurs :

Philippe Grimbert

Après des études de psychologie en 1968, Philippe Grimbert réalise une analyse d’orientation lacanienne, avant d’ouvrir son propre cabinet à Paris1. Il travaille aussi dans deux instituts médico-éducatifs, à Asnières et à Colombes, auprès d’adolescents autistes ou psychotiques1.
Passionné de musique, de danse et d’informatique, il publie plusieurs essais, dont Psychanalyse de la chanson (1996) et Pas de fumée sans Freud (1999)1.
La Petite Robe de Paul le fait connaître en littérature générale. Il est en tout l’auteur de six romans, notamment Un secret (2004), vendu à 200 000 exemplaires en 20071 qui est récompensé par le prix Goncourt des lycéens en 2004, le prix des Lectrices de Elle et le prix Wizo en 2005. Ce livre est ensuite adapté au cinéma, par Claude Miller1 avec Patrick Bruel et Cécile de France dans les rôles principaux.

Romans

  • La Petite robe de Paul, Grasset, 2001
  • Un secret, Grasset, 2004
  • La Mauvaise rencontre, Grasset, 2009
  • Un Garçon singulier , Grasset, 2011
  • Nom de dieu !, Grasset, 2014,
  • Rudik, l’autre Noureev, Paris, Plon, 2015

Essais

  • Psychanalyse de la chanson, Paris, Les Belles Lettres, Archimbaud, 1996, (L’inconscient à l’œuvre ; 2).
  • Pas de fumée sans Freud : psychanalyse du fumeur, Paris, Armand Colin, 1999, (Renouveaux en psychanalyse).
  • Évitez le divan : petit manuel à l’usage de ceux qui tiennent à leurs symptômes, Paris, Hachette littératures, 2001.
  • Chantons sous la psy, Paris, Hachette Littératures, 2002.
  • Avec Freud au quotidien : essais de psychanalyse appliquée, Paris, Grasset, 2012.

Adaptations filmographiques de l’œuvre

  • 2007 : Un secret, adaptation de Claude Miller, avec Patrick Bruel, Cécile de France, Julie Depardieu, Ludivine Sagnier ;
  • 2011 : La mauvaise rencontre, adaptation de Josée Dayan, avec Matthieu Dessertine, Samuel Mercer, Jeanne Moreau.

 

Romancier, psychanalyste, féru de danse et d’opéra, Philippe Grimbert a trouvé avec l’écriture de Rudik, l’autre Noureev, l’occasion de conjuguer très heureusement ses trois passions. Marié à une danseuse qui fut l’assistante de Rudolf Noureev (1938-1993) lorsque celui-ci dirigeait le ballet de l’Opéra de Paris, dans les années 1980, il a eu quelques occasions de rencontrer le mythique chorégraphe.

« Lorsqu’il est venu dîner chez nous, raconte l’écrivain, il m’a parlé de son intérêt pour la psychanalyse. Moi j’étais freudien, lui était plutôt intéressé par Jung. » Mais c’est surtout lors de la tournée triomphale du ballet au Metropolitan Opera, en 1984, où le danseur interprétait Raymonda, que le psychanalyste a perçu tout ce que pouvait ébranler, même chez les plus aguerris, la proximité d’une « vraie star ».
« Il m’avait alpagué dans la rue en me disant : “Dites donc, vous qui êtes psychologue, est-ce que vous pourriez m’expliquer pourquoi mes admiratrices les plus fidèles sont toutes obèses ?” Et j’ai pris ça très à cœur, raconte-t-il, je lui ai même écrit un texte assez théorique sur le sujet, alors qu’il me demandait juste de lui donner mon avis. Evidemment, il ne l’a jamais commenté. »

Philippe Grimbert analyse : « Je me suis retrouvé dans la situation d’un courtisan devant lequel le roi s’arrête. C’est quelque chose dont je pensais être revenu, en devenant psychanalyste. Et pourtant, je me suis laissé complètement entraîner par sa demande. En somme, j’étais en plein transfert. »
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/livres/article/2015/01/29/ebloui-par-le-danseur-etoile_4565990_3260.html#zByoteHowjPAIjWy.99

LE MONDE DES LIVRES | 29.01.2015 à 11h39 | Par Florence Bouchy

Les maîtres du printemps (Isabelle Stibbe)

Un métallurgiste charismatique. Un sculpteur au soir de sa vie. Un député aux dents longues. Trois hommes que tout sépare se retrouvent au cœur d’un combat pour sauver le dernier haut-fourneau d’Aublange, en Lorraine. Face aux trahisons des politiques, aux plans de licenciements ou à la montée de l’extrême droite, la beauté n’est pourtant jamais loin. Notamment dans le spectacle grandiose de la fonte en fusion, la solidarité à l’œuvre ou encore une future naissance…

Inspiré par la fermeture des hauts-fourneaux de Florange, ce roman est l’histoire d’une lutte collective et héroïque pour préserver son humanité face à la logique implacable de la finance. Une bataille perdue d’avance ?

Un texte magistral qui réjouira les lecteurs de Hugo, de Zola, de Vailland ou d’Aragon…

Isabelle Stibbe, née à Paris en 1974, a été responsable des publications à la Comédie-Française, puis au Grand Palais. Elle est aujourd’hui secrétaire générale de l’Athénée Théâtre Louis-Jouvet. Son premier roman, Bérénice 34-44, très remarqué a obtenu de nombreux prix littéraires, dont le prix Simone Veil 2013.

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *